Métros aux Pays-Bas : Amsterdam

Amsterdam est la capitale et la ville la plus peuplée du Royaume des Pays-Bas. Elle est mondialement reconnue comme une métropole multiculturelle. Venus des cinq continents, elle accueille des millions de touristes année après année. Bien que ce soit la capitale, ce n’est pas le siège du gouvernement, qui se trouve dans la ville de Haya. Amsterdam est une ville de 851 373 habitants, dont 1 351 587 dans la zone urbaine et 2 410 960 dans la zone métropolitaine.

La ville est apparue en petite ville de pêcheurs au XIIe siècle, mais son activité portuaire s’est développée et s’est étendue au-delà du XVIIe siècle. La ville est principalement composée de canaux qui servent d’accès à la mer. Les canaux ont été déclarés patrimoine mondial de l’Unesco.

Amsterdam est également la capitale commerciale des Pays-Bas et l’un des principaux centres financiers et commerciaux européens. Le port de commerce reste le deuxième port le plus important du pays, après Rotterdam. De plus, la culture se distingue par le fait qu’elle abrite plusieurs musées tels que le musée Van Gogh, Stedelijk, l’Ermitage et son propre musée : le musée d’Amsterdam.

La ville est également bien connue pour la consommation légale de marijuana et le Red Light District, un quartier de la ville où la prostitution et une certaine consommation de drogue sont totalement autorisées. En moyenne, la température de la ville varie de 3,4°C à 7°C pendant les mois froids tandis que les mois plus chauds varient entre 12,9°C et 17,6°C.

Gaasperplas metro station Gaasperplas metro station

Le métro d’Amsterdam est un immense réseau de transport desservant la capitale des Pays-Bas et sa banlieue. Ce métro dispose de cinq lignes : 50, 51, 52, 53 et 54 et le réseau alterne entre des stations souterraines avec des stations de surface ou des arrêts uniques.


Le métro dispose de différents types d’équipement roulant, selon ses distinctions internes. Actuellement, il y a quatre séries distinctes de trains. Il s’agit principalement des trains S1 et S2, qui sont fabriqués par la société américaine BN et qui circulent sur la ligne 51. Ces trains sont petits et n’ont qu’une capacité de deux voitures. Il en va de même pour les séries S3 et M4, fabriquées par l’entreprise espagnole CAF, qui circulent sur les lignes 50, 51 et 53. Enfin, la série S3 la plus récente, qui sont des trains, fabriqués par la société française Alstom. Ils ont six voitures et opèrent sur toutes les lignes. Ces trains sont les plus grands du système et sont en service depuis 2015.

Gemeentevervoersbedrijf (GVB) est l’opérateur du réseau. Le nom se traduit par Compagnie municipale de transport. C’était une dépendance de la municipalité, mais elle a été incorporée en 2007. Malgré cela, toutes ses activités sont maintenues par le gouvernement d’Amsterdam. Le réseau compte environ 194 000 passagers par jour, ce qui se traduit par 71 millions de passagers par année.

  • Dénomination: Métro
  • Longueur du réseau: 50,5 kilomètres (40,9 fait partie du métro)
  • Largeur des voies: 1435 mm
  • Nombre de lignes: 5
  • Nombre de stations: 58 (39 font partie du métro)
  • Vitesse maximum de circulation: 70 km/h
  • Site Web: www.gvb.nl
  • Opérateur: GVB (société de transport allemande)
  • Fréquentation journalière: 194 000 passagers
  • Inauguration: 14 octobre 1977
Station Amsterdam Centraal Station Amsterdam Centraal

Un peu d’histoire

La planification et la construction du métro d’Amsterdam ont une longue histoire. Les premières initiatives de construction ont débuté dans les années 1920. La création d’une ligne a été proposée en 1922, et une ligne circulaire et une autre longeant l’axe nord-sud sont prévues en 1928. Tous les projets initiaux ont été rejetés en raison des coûts élevés.

Amsterdam était l’une des capitales européennes qui ne disposait pas d’un grand réseau de métro souterrain dans les années 50 et depuis lors, le gouvernement municipal a commencé à faire valoir la nécessité d’en créer un. Les premiers rapports municipaux sur la création d’un métro ont commencé à apparaître et à être diffusés en 1966 et, en 1968, un projet avait déjà été présenté.

Ce plan original prévoyait la construction de quatre lignes qui remplaceraient la plupart des tramways de la ville. Les quatre itinéraires couverts par la ligne comprenaient une ligne est-ouest partant de Zuidoost à Osdorp et passant par la gare centrale, une ligne reliant Westelijk Havengebied à Diemen, une ligne nord-sud qui passait également par la gare centrale pour relier Amsterdam Noord et Weteringplantsoen, et une ligne est-ouest entre Geuzenveld et Gaasperplas. La construction a commencé en 1970 avec une ligne qui desservait l’est, en passant par le centre-ville. Le système a été inauguré et ouvert en 1977. À partir de 1980, les voies qui avaient été construites se terminaient à la station Centraal. De fortes protestations ont éclaté pendant la construction lorsque le quartier du Nieuwmarkt, situé dans le centre-ville, a été démoli. Depuis lors, la construction et la planification de nouvelles voies et lignes se sont poursuivies. Le 20 juillet 2018, la ligne 52 est devenue la dernière ligne inaugurée.

Lignes et stations

Le métro d’Amsterdam dispose de 5 lignes à son actif. Il s’agit d’un réseau mixte de métro rapide et de métro léger. Les lignes de métro se composent comme suit :

50

Aussi connue sous le nom de Ring Line (Ringlijn, en néerlandais), la ligne 50 est la plus récente à avoir été inaugurée, lorsqu’elle a commencé à fonctionner en 1997. Le tracé est également reconnu comme faisant partie de la ligne Est, puisqu’il part de la station Gein au sud. Le terminus, Isolatorweg, est situé au nord. Au total, elle compte 20 stations. La ligne 50 est la ligne la plus fréquentée du système et ses 20,4 kilomètres en font la ligne la plus longue du métro d’Amsterdam. Cette ligne peut être identifiée sur les cartes des stations par la couleur verte et un carré à trois bandes verticales, de couleur bleue, rouge et bleue.

51

Aussi connue comme faisant partie de la ligne de l’Est, la ligne d’Amsetlveen (Amstelveenlijin, en néerlandais) s’étend sur 19,5 kilomètres, ce qui en fait la deuxième ligne la plus longue du système. En allant vers le nord depuis la station Centraal jusqu’à Westwijk, au sud-est, ses 29 stations en font également l’itinéraire qui compte le plus grand nombre d’arrêts. Inaugurée en 1990, il s’agit de la deuxième plus ancienne ligne du métro d’Amsterdam. Elle peut être identifiée par la couleur orange et un carré qui est divisé en diagonale, avec la couleur rouge en haut à gauche et la couleur blanche en bas à droite.

métro d’Amsterdam

52

La ligne 52 est la plus récente du métro d’Amsterdam. Elle a été inaugurée le 20 juillet 2018 et compte huit stations. Il s’agit de la ligne Nord-Sud (Noord/Zuidlijn, en néerlandais). Les terminus sont Noord, au nord et la station Zuid au sud. Avec seulement 9,5 kilomètres, c’est la ligne la plus courte du système. On l’identifie par sa couleur bleu clair et un carré formé de deux lignes verticales, jaune à gauche et bleue à droite.

53

En 1977, cette ligne est devenue l’une des deux premières à être inaugurée. Autre partie de la ligne Est, elle dessert la branche Est de Gaasperplasplas (Gaasperplaslijn, en néerlandais). Elle circule de la station Centraal vers le nord et se termine à Gaasperplas au sud-est. Il s’agit de la deuxième ligne de métro la plus courte du réseau avec 14 stations et une longueur de 11,3 kilomètres. On peut l’identifier par la couleur rouge et un carré formé par deux lignes horizontales, de couleur bleue sur la moitié supérieure et de couleur blanche sur le fond.

54

La 54 est la quatrième ligne du réseau, bien qu’elle ait été la première à être inaugurée en 1977 avec la ligne 53. Cette ligne chevauche la plus grande partie de la ligne 50 dans le cadre de la station Gein. Cependant, elle se termine à la station Centraal. Troisième ligne la plus longue, ses 12,1 kilomètres desservent 15 stations. Elle se distingue par la couleur jaune ainsi que par un carré composé de trois lignes verticales de couleur blanche, rouge et blanche.

Connexions aux autres modes de transport

En raison principalement du fait que le métro n’est pas directement relié au centre-ville, mais plutôt à des zones éloignées, le métro d’Amsterdam est complété par d’autres systèmes de transport gérés par GVB. Le tramway est le plus important. Les tramways ont commencé à fonctionner en 1875 et en 1943, ils ont commencé à fonctionner avec le GVB, qui les gère aujourd’hui entièrement. Il y a 14 lignes de tramway à Amsterdam, regroupées le long d’un parcours de 80,5 kilomètres. Les lignes 1, 2, 4, 5, 9, 13, 16, 24 et 26 sont reliées au métro par la station Centraal. La ligne 3 est reliée au métro à la station Wibautstraat (51, 53 et 54). De même, la ligne 7 est reliée à la station Weesperplein (51, 53 et 54) et à la ligne 10. La station De Vlugtlaan (50) est également reliée à la ligne 7. La ligne 12 est reliée aux stations Sloterdijk (50) et Amstelstation (51, 53 et 54). La ligne 14 est reliée au métro de M. Visserplein (51, 53 et 54) et à la station De Vlugtlaan (50).

GVB gère également le réseau de bus. Il y a 46 itinéraires qui communiquent occasionnellement avec les trams et les autres moyens de transport. Cependant, si l’on se contente de prendre les routes terrestres, on risque de passer à côté de l’un des modes de transport les plus importants : le ferry. Il y a dix ferries qui voyagent en permanence le long de la baie d’IJ, le front de mer d’Amsterdam. Ces bateaux relient le centre-ville au nord, sans les tracas liés à divers itinéraires, y compris Centraal Station. Il est également important de noter que 60 % des déplacements à l’intérieur de la ville se font à bicyclette, alors qu’on estime que 40 % se font à l’extérieur de la ville et que certaines stations de métro offrent des stationnements pour vélos.

métro d’Amsterdam

Connexions avec l’aéroport

L’aéroport Schiphol d’Amsterdam assure le transport aérien vers la ville. Il se trouve à seulement 9 kilomètres au sud-est de la ville, dans la commune de Haarlemmermeer. C’est le troisième aéroport le plus fréquenté d’Europe et le 14ème au monde. L’aéroport a été fondé comme base aérienne militaire en 1916 et sert maintenant de centre opérationnel pour la compagnie aérienne néerlandaise KLM.

Il y a plusieurs façons de se rendre de l’aéroport de Schiphol jusqu’au métro d’Amsterdam. Le train, qui part de la gare de l’aéroport de Schiphol, est le meilleur itinéraire. Un voyage peut commencer à partir de là jusqu’à la gare Centraal via les trains directs Intercity, Intercity et Sprinters. Le métro peut également être accessible en bus. Les lignes de bus 397 et N97 relient le centre-ville. De même, il est possible de se rendre quartier d’Osdorp en empruntant les lignes de bus 69, 194, 195 et N95. La ligne 69 relie également Slotevaart et l’aéroport, tandis que les quartiers Amsterdam-Zuid et Buitenvelder sont reliés par la ligne 341. Enfin, la partie sud-est de la ville, appelée Amsterdam-Zuidoost, est reliée par les lignes de bus 300 et N30.

Horaires et fréquence

Les horaires des métros d’Amsterdam varient en fonction de la ligne qu’ils desservent mais restent toujours dans la même fourchette. Le premier train de la ligne 50 part de la station Duivendrecht à 5h31du matin et le dernier à 00h50 de la station Gein. Le samedi, le premier train part de la station Zuid à 6h07 du matin et le dimanche, il part de la même station à 7h07 du matin. L’heure de fermeture reste la même. En semaine, la fréquence entre les arrivées des trains est de 10 minutes entre l’ouverture et 10h00 du matin, moment auquel elle passe à un train toutes les 15 minutes. Reprenant à 15h15, la fréquence revient à un passage toutes les 10 minutes jusqu’à 17h45, puis toutes les 15 minutes pour le reste de la journée. Puis, une fréquence de 15 minutes d’attente est maintenue toute la journée les samedis et dimanches.

Le premier train part de la station RAI à 5h51 du matin et le dernier train arrive à la station Centraal à 00h52 sur la ligne 51. Le samedi et le dimanche, le premier train part également de la station RAI, mais à 6h23 du matin et 7h23 du matin, respectivement. L’heure de fermeture reste la même. En semaine, la fréquence est d’un train toutes les 10 minutes jusqu’à 8h45 du matin, puis toutes les 15 minutes jusqu’à 14h50. La fréquence passe alors à 10 minutes, jusqu’à 17h45, où elle revient à 15 minutes jusqu’à la fermeture. Le samedi et le dimanche, un métro arrive toutes les 15 minutes.

métro d’Amsterdam

Les trains de la ligne 52 moderne commencent à circuler à partir de la station Noord à 5h30 du matin et arrivent à la station Zuid à 1h00 du matin. Il part également de la station Noord les samedis et dimanches, mais à 6h30 du matin et 7h30 du matin, respectivement. L’heure de fermeture est la même les deux jours. La fréquence est d’un passage toutes les 6 minutes en semaine, mais après 22h00, elle s’allonge à toutes les 7 à 10 minutes. Les samedis et dimanches, les trains arrivent toutes les 7 à 8 minutes.

Le service sur la ligne 53 débute à 5h50 du matin à la station Gaasperplas et se termine à 00h32 à la station Centraal. Les trains commencent également à circuler à la station Gaasperplas les samedis et dimanches, à 6h26 du matin et 7h26 du matin respectivement et l’heure de fermeture est la même que les jours de semaine. La fréquence du lundi au vendredi est d’un train toutes les 10 minutes jusqu’à 9h10 du matin, puis toutes les 15 minutes. Elle passe ensuite à 10 minutes entre 15h10 et 18h10, puis toutes les 15 minutes jusqu’à la fermeture. Les trains arrivent toutes les 15 minutes les samedis et dimanches.

Le service de métro de la ligne 54 commence avec le premier train qui part de la station Gein à 5h55 du matin. Le dernier train arrive à la station Centraal à 00h28. Le service du samedi commence avec le premier train qui quitte la station Amstelstation à 6h24 du matin et le service du dimanche commence à la même station à 7h25 du matin. L’heure de fermeture est la même que les jours de semaine. Les trains circulent toutes les 10 minutes jusqu’à 9h10 du matin en semaine. Ensuite, ils partent toutes les 15 minutes. La fréquence est de 10 minutes de 15h05 à 18h05, puis de 15 minutes jusqu’à la fermeture. Les trains circulent toutes les 15 minutes les samedis et dimanches de l’ouverture à la fermeture.

Tickets et cartes

Comme les autres grands réseaux de transport du monde, le métro d’Amsterdam offre de nombreuses options d’achat à ses usagers, en fonction du moment de l’utilisation. Tous les tickets à l’unité sont prévus pour un certain délai et ils peuvent tous être utilisés sur les réseaux de transport de GVB. Le ticket le plus basique est prévu pour une heure et coûte 3 euros. Le coût pour une journée entière est de 7,50 euros alors qu’il est de 3,75 euros pour les enfants. Un ticket de deux jours coûte 12,50 euros, trois jours 17,50 euros, quatre jours 22,50 euros et cinq 27,50 euros. Il coûte 31,50 euros pour six jours et un ticket de sept jours coûte 34,50 euros.

Les usagers peuvent profiter d’autres options tarifaires, surtout s’ils résident à Amsterdam ou s’ils passent de longues périodes dans la ville et dans ses environs. Il y a l’abonnement saisonnier GVB Zone, qui est un abonnement mensuel illimité pour les déplacements entre les zones 5710, 5711, 5712, 5712, 5713, 5714, 5715 et 5725. Son prix est de 47 euros par mois avec un tarif réduit de 30,50 euros pour les usagers âgés de 4 à 18 ans ou de 65 ans et plus. De plus, il y a le ticket Only Season qui offre des voyages illimités sur tous les réseaux de transport GVB, mais pas sur ceux d’autres compagnies telles que EBS ou NS. L’abonnement Only Season Ticket coûte 93 euros par mois alors que le prix réduit est de 61 euros. Il y a aussi l’abonnement de saison Network, qui peut être utilisé sur tous les réseaux GVB et ceux d’autres entreprises. Son prix est de 280,80 euros, tandis que son prix réduit est de 185,35 euros. Les voyageurs fréquents bénéficient d’une réduction considérable grâce à l’Altijd Korting. Cette réduction se traduit par 17,50 euros par mois et 175 euros par an.

Station Amsterdam Centraal Station Amsterdam Centraal

Le ticket de voyage horaire combiné au voyage à vélo coûte 4,70 euros, tandis que le voyage d’une journée complétée par un voyage à vélo coûte 1,70 euros. Il y a aussi un ticket de bus de ligne de nuit, au prix d’environ 4,50 euros. Un billet de nuit de 12 trajets en ligne coûte 34 euros. Les résidents d’Amsterdam utilisent généralement la carte OV-chipkaart qui peut ou non être enregistrée avec leurs coordonnées personnelles. Si elle est personnalisée, on peut l’annuler en cas de perte et avoir en plus la possibilité de charger différents types d’abonnements sur celle-ci. Cette carte est généralement débitée au moyen du porte-monnaie électronique, qui permet de suivre chaque kilomètre parcouru ou le nombre de voyages. Le coût peut être de 0,90 euros par trajet, ou de 0,155 euros si c’est par kilomètre. Le tarif réduit est de 0,59 euros par trajet ou 0,102 euros par kilomètre.

Les touristes peuvent bénéficier d’options distinctes pour voyager à travers le réseau de transport de GVB. Le ticket Amsterdam Travel permet d’utiliser tous les modes de transport de la ville néerlandaise, y compris le train et le bus depuis l’aéroport. Le ticket pour une journée peut être acheté au prix de 16 euros, un ticket de deux jours coûte 21 euros et un ticket de trois jours coûte 26 euros. Le ticket de voyage Amsterdam & Region est très similaire mais n’inclut pas un voyage à l’aéroport. Il permet de voyager dans toute la région et à l’extérieur de la ville. Ce ticket journalier coûte 18,50 euros, un ticket de deux jours coûte 26 euros et un ticket de trois jours coûte 33,50 euros. Enfin, il y a la carte Amsterdam, qui permet d’utiliser l’ensemble du réseau GVB en plus d’offrir des réductions sur l’entrée aux musées et les déplacements sur les canaux. Le ticket journalier coûte 59 euros. Un ticket de deux jours coûte 74 euros, un ticket de trois jours 87 euros et un ticket de quatre jours 98 euros.

Van der Madeweg metro station Van der Madeweg metro station

Règles

Le GVB a établi diverses normes et procédures d’exploitation pour réglementer le métro d’Amsterdam. Voici quelques-unes des règles du réseau :

  • Il est interdit de fumer dans toutes les stations de métro.
  • Il est permis de manger et de boire. Il faut être attentif de ne pas faire de désordre dans les stations ou dans les trains et de ne pas déranger les autres usagers avec de fortes odeurs. Les boissons chaudes doivent être transportées dans des contenants fermés afin d’éviter les déversements.
  • Pour entrer dans le réseau, les usagers doivent être en possession d’un titre de transport valide pour le voyage qu’ils envisagent d’effectuer.
  • Une seule personne à la fois peut passer à travers les tourniquets, sauf s’il s’agit d’un enfant de moins de quatre ans.
  • Il faut éviter les niveaux de bruit excessifs, par exemple ne pas écouter de la musique forte qui pourrait déranger les autres usagers.
  • Les vélos sont permis sauf aux heures de pointe (de 7h00 du matin à 9h00 du matin et de 16h00 à 18h30).
  • Il est interdit de mettre ses pieds sur les sièges.
  • Les poussettes et les fauteuils roulants partagent le même espace réservé et les fauteuils roulants ont priorité sur les poussettes.
  • Aucun type d’alcool ou de drogue ne peut être consommé.
  • Il est interdit de prendre des photos et d’enregistrer des vidéos sans l’autorisation du GVB.
  • Les caméras de sécurité enregistrent les passagers à tout moment.

Agrandissements futurs

La ligne 52 a été ouverte au public le 22 juillet 2018, à la suite d’une construction commencée en 2002. Il s’agissait de la plus grande rénovation depuis des décennies et de l’extension très souhaitée par le métro d’Amsterdam d’une ligne qui longeait l’axe nord-sud. Un autre objectif futur est l’extension de la ligne 52 à l’aéroport Schiphol d’Amsterdam.

De plus, le tramway qui va vers l’est jusqu’au quartier IJburg a été conçu à l’origine comme une ligne de métro. La construction a commencé, mais le tunnel a finalement été abandonné et utilisé comme partie intégrante du Musée du Chocolat. Toutefois, il est prévu de revoir la construction de la ligne pour l’étendre jusqu’à la ville d’Almere, près d’Amsterdam.

métro d’Amsterdam

Conseils

  • Il est important de planifier les voyages à l’avance et d’acheter les tickets en conséquence. Il ne faut pas oublier que la plupart des tickets ont une limite de temps qui doit être respectée.
  • Contrairement à d’autres métros, comme ceux d’Allemagne, le métro d’Amsterdam dispose de tourniquets d’entrée et de sortie, dans lesquels les tickets doivent être présentés à l’entrée et à la sortie.
  • Bien qu’il soit permis de manger, il faut veiller à ne pas déranger les autres passagers avec de la nourriture ou des boissons.
  • La ponctualité des trains est très précise, c’est pourquoi quelqu’un qui a un horaire strict devrait essayer de ne pas être en retard.
  • Il est recommandé d’apprendre un peu de vocabulaire néerlandais de base, afin de faciliter les communications dans le métro d’Amsterdam.

Anecdotes

  • Ce système de transport est l’un des rares au monde qui permet de manger dans ses installations.
  • La société de gestion GVB gère le métro, les tramways, les bus et les ferries.
  • Contrairement à beaucoup d’autres métros dans les capitales européennes, Amsterdam est le plus récent, inauguré en 1977.
  • 21 ans après l’inauguration de la dernière ligne, une nouvelle ligne a été inaugurée en 2018.
  • Des stations comme Rokin, sur la ligne 52, présentent les découvertes archéologiques qui ont été réalisées lors des fouilles.

Visite de sites touristiques via le métro d’Amsterdam

Amsterdam est mondialement connue et visitée par des millions de touristes. Son idiosyncrasie libérale, favorable à la marijuana et à la prostitution, ainsi que la tranquillité de ses canaux, lui confère un style distinct en Europe et dans le monde. Son niveau de vie élevé attire également de nombreux résidents potentiels. Amsterdam se distingue par une multitude de moyens et ses réseaux de transport sont ce qui accompagne le plus cette variété. Les tramways sont plus concentrés dans le centre-ville et le métro sert davantage de liaison avec les zones résidentielles et périurbaines. Cependant, l’utilisation du métro permettra toujours d’atteindre divers sites importants. Certains d’entre eux incluent :

  • Musée de la prostitution : les secrets des lanternes rouges : beaucoup de touristes qui visitent Amsterdam, bien qu’ils n’aient pas l’intention de recourir aux services de prostitution, souhaitent en savoir plus sur ce monde et son contexte. C’est dans cet esprit que ce musée, qui présente la vie d’une travailleuse de l’industrie du sexe d’Amsterdam ainsi que les relations historiques à partir desquelles elle s’est développée, a été inauguré en 2014. Pour se rendre au musée, on peut descendre à la station Niewumarkt sur les lignes 51, 53 ou 54 et marcher quelques pâtés de maisons vers l’ouest.
  • Musée d’Amsterdam : la ville d’Amsterdam a une histoire riche qui peut être apprise de ses installations du Musée d’Amsterdam. Ce musée est en activité depuis 1926, mais en 1975, le siège social a été transféré à l’emplacement actuel, qui est un ancien couvent d’orphelinat. La collection du musée présente l’histoire de la ville du Moyen Âge à nos jours, avec des peintures, des maquettes, des découvertes archéologiques comme une voiture écologique Wiktar et une réplique du bar Café’t Mandje, où des prostituées, des lesbiennes et des femmes, en général, se sont réunies au début des années 20. Pour accéder à ce musée, il faut descendre à la station Rokin sur la ligne 52 et marcher vers le nord.
  • Jardin botanique (Hortus Botanicus Amsterdam) : on peut profiter du paysage naturel d’Amsterdam dans un espace pittoresque de seulement 1,2 hectares. Le jardin est privé et, en tant qu’association à but non lucratif, il est soumis à un droit d’entrée pour les frais administratifs. Fondé en 1638, ce parc est l’un des plus anciens au monde. Les zones les plus marquantes de ce jardin sont les zones tropicales et les zones désertiques, avec des palmiers. La plupart des plantes proviennent d’anciennes colonies hollandaises d’Amérique et d’Afrique. L’accès au Jardin Botanique est gratuit avec la carte Amsterdam et pour y accéder, on peut descendre à la station Waterlooplein, sur les lignes 51, 53 ou 54, et marcher vers l’est.

Carte du métro de Amsterdam

Plan du métro de Amsterdam grande résolution
Agrandir la carte. Le chargement peut prendre un certain temps.

Plan du métro de Amsterdam

  • Passagers par jour 233000
  • Taux: 2.09 EUR (2009); gates, nationwide smartcard (OV-chipkaart sucesor de strippenkaart)
  • Fonctionnant 24 heures: No
  • Air conditionné: No
  • Vous avez à marcher entre les trains: No
  • Trains sans conducteur: No
  • Porte palière: No
  • Vitesse maximale: 70km/h
  • Opérateur: Gemeentelijk Vervoerbedrijf
  • € 7
  • Amsterdam Site officiel du Métro
facebook twitter youtube

Aidez-nous

Si vous considérez que les informations fournies sont fausses, ne sont pas précises, sont anciennes, que la traduction contient des erreurs et que vous souhaitez nous aider en améliorant le fichier, vous pouvez nous contacter à cette adresse : .

Merci de nous contacter si vous ne trouvez pas le réseau que vous cherchez et nous l’ajouterons dès que possible !

Merci beaucoup !

** CREDITS!!