Métros en Belgique: Bruxelles

Le métro de Bruxelles s'étend à travers la ville sur environ 40 km. Il a été inauguré en 1969, presque 8 décennies après la première conception du projet original, aux alentours de 1892. Sa construction a été fortement influencée par son impact écologique sur la ville, car il permettait de réduire énormément les émissions de surface en aidant les gens à se déplacer efficacement, et ainsi réduire le trafic.

Le métro fut mis en service avec une courte ligne de prémétro desservant 6 stations, une partie de l'actuelle ligne 1, qui s'étend d'est en ouest. Deux des lignes de métro de Bruxelles forment une trajectoire relativement linéaire, en direction des différents points cardinaux. La ligne 2 est un itinéraire circulaire entourant le centre-ville, et la ligne 6 est un mélange des deux.

Les équipements roulants ont été construits pas plusieurs entreprises, comme l'entreprise espagnole CAF, et il en résulte un design particuliers des trains, le type « boa ». Ils mesurent 94 m. Ce mode de transport permet à environ 150 millions de personnes de se déplacer chaque année. L'opérateur est connu sous le nom de STIB/MIVB, par ses initiales françaises et néerlandaises (Brussels Intercomunal Transport Society – Société de Transport Intercommunale Bruxelloise), celui-ci est dépendant du gouvernement.

  • Dénomination: Métro de Bruxelles ( Brusselse metro)
  • Longueur du circuit: 40 km
  • Écartement des voies: 1435 mm
  • Nombre de lignes: 4
  • Nombre de stations: 59
  • Vitesse maximum de circulation: 72 km/h
  • Site internet: www.stib-mivb.be
  • Exploité par: STIB/MIVB
  • Fréquentation journalière: Environ 415 000 personnes (150 millions par an)
  • Inauguration: 17 Décembre 1969
Métro de Bruxelles Métro de Bruxelles

Un peu d'histoire

Le premier moyen de transport public à grande échelle à Bruxelles a été inauguré en mai 1869, quand une ligne de tramway tiré par des chevaux a été ouverte et pour servir la population locale. Elle allait de Porte de Namur à Bois de la Cambre, couvrant ainsi l'une des plus importantes avenues de la ville. Au fur et à mesure, ce système a été graduellement développé et agrandi, en incorporant les technologies à mesure qu'elles étaient créées. Une centaine d'années plus tard, alors qu'un réseau efficace de tram électrique était déjà implanté et soutenu par un vaste réseau de bus, les travaux du prémétro ont commencés. Le premier tronçon reliait la ville d'est en ouest, de Brouckère à Schuman, en passant par 6 stations. Cette première phase devint finalement une partie de la ligne 1 du métro moderne.

La première ligne du métro a été officiellement inaugurée quelques années plus tard, le 20 Septembre 1976. La première partie s'étendait sur 11 km et reliait la ville d'est en ouest, de Brouckère à Merode. En Octobre de la même année, le couloir nord-sud a été confirmé et les travaux ont commencé peu après. Cette extension allait devenir la ligne 2, et a été inaugurée en 1988, en plus de quelques extensions réalisées sur la ligne 1.


Lignes et stations

Le métro de Bruxelles déploie ses services à travers la ville grâce à ses 4 lignes. Trois d'entre elles circulent en direction des points cardinaux, alors que la quatrième encercle le centre-ville. Elles combinent un total de 59 stations. Ces lignes souterraines sont complétées par le prémétro, un réseau de tram semi-aérien construit ou adapté aux normes du métro qui relie de nombreux autres endroits autour de la ville, y compris certaines zones de banlieues plus éloignées du centre.

Hotel des Monnaies/Munthof metro station Hotel des Monnaies/Munthof metro station

Toutes les stations du réseau permettent un embarquement rapide et facile grâce à leurs quais. La plupart font 3 à 5 m environ de large. Dans certaines stations, un seul quai central dessert les deux lignes ferroviaires, et dans d'autres il y a trois quais: un au centre qui est utilisé exclusivement par les passagers montant à bord des trains et deux quais extérieurs qui permettent aux passagers de descendre des wagons.

Certaines stations desservant des destinations touristiques bien connues, ou des quartiers financiers ou commerciaux, proposent des quais bien plus larges. Les stations Beekkant, Gare du Nord et Gare de L’Ouest en sont des exemples. Elles possèdent toutes un quais de 6 m de large et d'une longueur allant jusqu'à 170 m afin de faire face à l’affluence au moment où elle est la plus élevée.

Ligne 1

Il s'agit de la première ligne du réseau. Elle a été construite à l'origine comme une ligne de prémétro, mais a été adaptée plus tard aux standards du métro. Elle a été mise en service en 1976. Son itinéraire va d'est en ouest. Elle partage une petite section de son extension avec les lignes 2 et 6, et une partie bien plus grande avec la ligne 5 (12 stations au total sont partagées entre les lignes 1 et 5). La ligne 1 se compose de 21 stations répartis sur 12,5 km de rails, et s'identifie par la couleur violette. Ses terminus sont les stations Gare de L’Ouest et Stockel.

Ligne 2

Il s'agit de la ligne circulaire du réseau. Son parcours suit les boulevards encerclant le centre historique de Bruxelles. Elle dessert 19 stations, et malgré le fait qu'elle soit dite “circulaire”, elle ne forme pas une boucle complète. Les trains allant de la station Simonis (Leopold II) doivent atteindre la station Simonis (Elisabeth) et faire demi-tour. Cette ligne fait 10,3 km de long, et s'identifie par la couleur orange.

Ligne 5

Elle partage la plupart de son parcours avec la ligne 1 (de la station Merode à la station Gare de L’Ouest), mais s'étend plus à l'ouest avec 9 stations et à l'est avec 7 stations. C'est l'une des plus longues lignes du réseau avec un total de 17,3 km de rails. Elle dessert 28 stations, allant du terminus Erasmus au terminus Herrmann-Debroux. La ligne 5 est identifiée par la couleur jaune.

Bruxelles Bruxelles

Ligne 6

Identifiée par la couleur bleue, cette ligne partage la plus grande partie de son circuit avec la ligne 2, car elle couvre l'intégralité du cercle formé par cette dernière. Cependant, elle possède une extension qui mène à la partie nord de la ville, et dessert 7 stations supplémentaires. Elle se compose de 26 arrêts distribués le long de 15,5 km, et s'étend de Simonis (Elisabeth) à Koning Boudewijn.

Connexions aux autres modes de transport

Le métro de Bruxelles n'est pas assez robuste ou vaste pour combler le besoin de transport à l'intérieur de la ville, car la capitale de la Belgique est assez vaste: elle englobe une zone de 160 km², et environ 2,7 millions de personnes vivent au cœur de cette métropole. Comme toutes les grandes villes, cette capitale nécessite bien plus qu'un simple métro: un vaste réseau de tram couvre environ 139 km de rails aériens, faisant ainsi de lui l'un des plus grand réseaux de tram d'Europe. Il propose un total de 17 lignes, et 3 d'entre elles sont qualifiées de prémétro.

Le prémétro (un réseau de tram construit ou adapté aux norme des métros plus lourds et plus robustes) s'étend sur 23,7 km et dessert 15 stations. Toutes les lignes du prémétro possèdent déjà des connexions avec le métro: les lignes 3 et 4 (allant du nord au sud) et la ligne 7, reliant le centre de Bruxelles avec certaines de ses banlieues. Les autres lignes du tram se dispersent à travers la ville, la reliant à de nombreuses banlieues.

A l'exception de ces deux réseaux ferroviaires, un vaste et efficace réseau de bus vient compléter l'offre des transports public de la ville. Il est également exploité par le STIB/MIVB, le même opérateur que celui gérant le métro et le tram. Au total, 52 lignes de bus et 11 lignes de nuits (appelées Noctis) parcourent la ville, visant à compléter et fournir une solution de transport variée aux côtés des autres systèmes.

Connexion à l'aéroport

L'aéroport de Bruxelles-National, situé dans la municipalité voisine de Zaventem, est l'aéroport le plus important du pays. C'est la plaque tournante de Brussels Airlines, la plus grande compagnie aérienne en Belgique, et d'importance en Europe. Cet aéroport international accueille environ 23 millions de passagers chaque année.

Puisqu'il s'agit d'un important centre de transport qui fournit des services à de nombreuses personnes, l'aéroport de Bruxelles doit avoir une connexion forte et efficace avec les moyens de transport public de la ville. Cependant, il n'existe pas de connexion directe avec le tram ou le métro à ce jour, au début de 2018. L'aéroport est actuellement desservi par des lignes de bus gérées par STIB/MIVB qui établissent une connexion avec les principaux arrêts de bus et les principales lignes de tram. La ligne 12 est ouverte du lundi au vendredi jusqu'à 20h, et la ligne 21 prend le relais pour les heures de nuit et les week-ends. Les deux lignes desservent les même stations, et chaque passager peut se rendre à la station Shuman sur les lignes de métro 1 et 5 en moins de 30 minutes.

Horaires et programmes

Chaque ligne du métro de Bruxelles à ses propres horaires, selon le jour de la semaine. En terme général, la plage horaire va de 5h du matin à minuit, avec une variante de 30 minutes, selon la ligne et le jour (jour de semaine, week-end, vacances). Les lignes du prémétro connaissent des journées plus courtes car elles ferment aux alentours de 23h.

La fréquence des trains varie d'un passage toutes les 5-10 minutes pendant les heures de pointe, et un toutes les 10-20 minutes pendant les week-ends et les vacances.

Brussels

Prix, tickets et cartes

Les moyens de transport public à Bruxelles sont tous exploités par la même administration dépendante du gouvernement (STIB/MIVB) depuis 1954. Cela permet à la compagnie d'unifier ses prix plus facilement, intégrant tous les modes de transport et simplifiant les opérations de billetterie. Un ticket simple est au même prix et est valable dans le métro, le prémétro, les trams et toutes les lignes de bus.

Le prix du ticket dépend de deux facteurs: la durée pendant laquelle le passager pourra utiliser les services (heure de validité du billet); et le nombre de voyages que le billet validera effectivement.

Les tickets simples sont au prix de 2,10€ si ils sont achetés directement à une station, dans n'importe quel autre magasin ou kiosque à journaux. Pour les tickets aller-retour, le prix est le double, soit 4,20€. Cependant, ces tickets ont une spécificité: le retour doit s'effectuer dans les 24 heures après son achat. Après quoi il expire.

Il existe d'autres options pour ceux qui cherchent à économiser un peu d'argent lorsqu'ils utilisent le métro. Le pack de 5 tickets se compose de 5 tickets simples pour 8,00€, alors que la variante avec 10 tickets coûte 14,00€. Le pass journalier est une option populaire pour les personnes de passage pour un court séjour dans la ville, car il permet de voyager en illimité en utilisant tous les moyens de transport pendant 24 heures. Le pass journalier est au prix de 7,50€.

Les enfants de moins de 6 ans peuvent voyager gratuitement, avec une limite de 4 enfants par adulte accompagnant. Si cette limite est dépassée, il faut payer les tickets supplémentaires. Les animaux sont autorisés dans les transports, mais ils doivent être tenu très étroitement par les propriétaires et ne doivent pas causer d'inconfort ou d'ennui aux autres passagers.

Comme pour tout réseau de transport public complet, il existe un certain nombre d'offres adaptées à des acheteurs spécifiques. Le pack scolaire disponible pour tous les étudiants âgés de 12 à 24 ans est l'un des plus populaires. Son prix de base est de 50,00€ par an, mais il existe des réductions pour les familles ayant plusieurs abonnements. Pour pouvoir utiliser ces tickets, ou tout autre multipass ou tickets spéciaux, les passagers doivent posséder une carte MOBIB (proposée à 5,00€).

Futurs agrandissements

Le métro de Bruxelles est connu pour être en travaux en permanence pour des rénovations ou des agrandissements, pour pouvoir s'adapter à la demande et fournir une meilleure expérience utilisateur. L'un des changements les plus récents implique une réorganisation à grande échelle des lignes elles-mêmes, l'extension de l'axe nord-sud et l'ajout de nouveaux équipements roulants. Les unités les plus récentes viennent de l'entreprise espagnole CAF, pour le réseau du métro et du tram.

Ce n'est pas tout, cependant, car les améliorations s'étendent bien au-delà de l'équipement roulant. 2007 a vu la naissance d'un projet ambitieux ayant pour but l'agrandissement du réseau avec de nouvelles stations, et la rénovation et modernisation de toutes les stations existantes d'ici 2020. Nombre de ces améliorations impliquent des ascenseurs et un réseau entièrement séparé dédié aux personnes âgées et aux personnes à mobilité réduite, afin qu'ils puissent accéder facilement au métro et en bénéficier pleinement.

Un autre but ambitieux fixé pour 2020 consiste à compléter l'automatisation des lignes 1 et 5 pour qu'elles puissent fonctionner en totale autonomie, sans avoir recours à un chauffeur humain. L'opérateur acquiert et teste des machines automatiques depuis 2013 dans le but d'atteindre cet objectif. Le but principal de toutes les mises à jour est d'améliorer la qualité et l'expérience utilisateur.

Cependant, la plus grande tâche consiste à adapter et à construire la ligne 3 du métro. Elle est actuellement à son stade prémétro, et donc largement prête pour la transition, mais quelques tronçons restent aériens. Les tunnels doivent être complétés pour que la ligne soit opérationnelle puisque la ligne 3 sera également entièrement souterraine. L'itinéraire prévu pour celle-ci agrandira considérablement l'axe nord-sud, car il ira de la Gare du Nord jusqu'à Bordet dans la ville voisine d'Evere, la banlieue bruxelloise sera alors directement connectée au centre par le métro.

Cette extension prévue augmentera considérablement le flux de passagers et la capacité. Au moins 18 stations seront ajoutées au réseau, ainsi qu'un minimum de 10,3 km de rails. La ligne 3 rendra possible la traversée de la ville car les passagers pourront se rendre d'une extrémité à l'autre (traversant le centre-ville), en 20 minutes environ. Le projet sera particulièrement bénéfique pour la partie nord de la ville, car cette zone de Bruxelles est amenée à grandir et à se développer considérablement dans les prochaines 20 à 30 années, apportant dans le même temps le besoin de transports publics robustes et fiables.

Il est prévu que les travaux sur la ligne 3 se finissent en 2025, l'objectif est donc très élevé. La création d'un système efficace est un énorme défi. Entre autres objectifs, le métro bruxellois vise une fréquentation impressionnante, réduisant considérablement les prix actuels et augmentant simultanément la vitesse de fonctionnement, multipliant ainsi la capacité au moins par quatre.

Conseils

  • Il peut être assez difficile de s'y retrouver dans le métro de Bruxelles car il possède un grand nombre de stations et plusieurs connexions avec un très vaste réseau de tram. A cause de cela, les touristes et visiteurs ne connaissant pas le métro sont invités à utiliser un plan, et à planifier leurs déplacements à chaque fois qu'ils l'utilisent.
  • L'intégralité de la signalisation et des indications utilisées dans ce métro sont bilingues: françaises et néerlandaises. Si les usagers ne connaissent pas ces langues, ils devront se servir d'appareils de traduction ou de dictionnaires.
  • Il est conseillé d'acheter des billets aux TVM (distributeurs de billets) dans les gares ou dans les kiosques à journaux, car les billets achetés directement auprès du chauffeur seront facturés avec un supplément.
  • Tous les tickets doivent être validés avant l'entrée. La plupart des points d'accès ne sont pas surveillés, car on attend des utilisateurs qu'ils respectent leurs transports. Cependant, des amendes et autres mesures pourrait être appliquées si qui que ce soit était surpris à ne respecter pas cette confiance.
  • Bien que Bruxelles soit considérée comme une ville très sûre, il est toujours prudent de garder vos biens en sécurité, spécialement lorsque vous voyagez dans un grand réseau de transport public comme le métro. Gardez-les près de vous et dans un endroit où vous pouvez toujours les voir, de préférence devant vous.

Anecdotes

  • Le premier projet de métro date de 1892, mais il a fallu presque un siècle pour qu'il soit entièrement opérationnel.
  • Le métro de Bruxelles est considéré comme le plus grand musée de la ville car nombreuses de ses stations présentent des expositions d'art de nombreux genres et d'artistes différents. Certains de ces artistes qui ont vu leur travaux exposés sont: Pierre Alechinsky, Christian Dotremont, Jacques Bage et Elisabeth Barmarin.
  • L'une des stations de la ligne 5 s'appelle “ Eddy Merckx” d'après le 5 fois champion du Tour de France. Parmi les éléments exposés se trouvent son vélo, et d'autres objets personnels.

Tourisme et sites à visiter

Bruxelles et l'une des villes les plus visitées d'Europe. Elle est la capitale de la Belgique, et l'une des villes les plus importantes d'Europe, spécialement pour ses prises de position politiques et économiques. De nombreux touristes s'y rendent pour explorer les vastes richesses culturelles, architecturales et gastronomiques qu'elle a à offrir. De plus, la ville offre un mélange dynamique de vie diplomatique et financière palpitante, des parcs et des espaces verts relaxants et tranquilles, un patrimoine culturel riche et un large choix de divertissements. Certains des endroits les plus connus pouvant facilement être visités avec l'aide du métro sont:

L'Atomium: cette structure est fréquemment comparée à la Tour Eiffel car elle est devenue un site emblématique de la ville. Cette grande construction métallique mesure 102 m de haut, et a été conçue par André Waterkeyn à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1958. Elle représente la structure du cristal de fer agrandie 165 milliards de fois. Elle accueille maintenant un musée, et chacune de ses sphères présente l'histoire de l'Exposition Universelle pour laquelle elle a été crée. L'Atomium se trouve près de la station Heysel sur la ligne 6 du métro.

Cathedral of Brussels: officiellement connue sous le nom de Cathédrale Saints-Michel-et-Gudule, elle est l'un des monuments les plus importants de la ville. Elle présente un style gothique iconique et date du 15e siècle. Bien qu'elle ait été saccagée plusieurs fois par le passé, elle contient toujours des reliques de grands artistes et de grande valeur religieuse à l'intérieur de ses murs. Pour s'y rendre, les passagers doivent descendre du train à la station Gare Centrale de la ligne 1 ou à la station Parc de la ligne 5.

Manneken Pis: cette statue légendaire d'un petit enfant urinant dans une fontaine est l'une des attractions les plus visitées de la ville. De nombreux excellents chocolatiers et magasins de bière se trouvent aux alentours, ainsi que les gaufres ou les fameuses frites belges . Pour s'y rendre, les passagers doivent descendre du métro à la station Bourse sur la ligne 5.

Carte du métro de Bruxelles

Plan du métro de Bruxelles grande résolution
Agrandir la carte. Le chargement peut prendre un certain temps.

Télécharger PDF plan.

Plan du métro de Bruxelles

  • Aussi connu sous: Métro
  • Passagers par jour 310000
  • Taux: 1.53 EUR (2009); honour system, smartcard
  • Fonctionnant 24 heures: No
  • Air conditionné: No
  • Vous avez à marcher entre les trains: Line 1
  • Trains sans conducteur: No
  • Porte palière: No
  • Vitesse moyenne: 29.4km/h
  • Vitesse maximale: 72km/h
  • Opérateur: Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB)
  • €2.10
  • Bruxelles Site officiel du Métro
  • Tlf: +32 070 23 2000
facebook twitter youtube

Aidez-nous

Si vous considérez que les informations fournies sont fausses, ne sont pas précises, sont anciennes, que la traduction contient des erreurs et que vous souhaitez nous aider en améliorant le fichier, vous pouvez nous contacter à cette adresse : .

Merci de nous contacter si vous ne trouvez pas le réseau que vous cherchez et nous l’ajouterons dès que possible !

Merci beaucoup !

** CREDITS!!