Le métro en Algérie : Alger

Alger est la capitale de la République Algérienne Démocratique, un pays méditerranéen situé en Afrique du Nord au bord de la Méditerranée, sur la côte nord du pays offrant une position privilégiée vers l'Europe. C'est également la ville la plus peuplée d'Algérie avec plus de deux millions d'habitants. Plus de 4 avec la banlieue. L'architecture de la ville attire beaucoup de monde car son style combine une construction traditionnelle de style arabe avec le style colonial français. La température est chaude la plupart de l'année, ne descendant pas plus bas que 10° l'hiver. L'une des plus grandes curiosités de la ville est la Casbah d'Alger, une citadelle traditionnelle islamique qui est unique et qu'on ne retrouve pas dans les autres pays d'Afrique du Nord.

Le métro d'Alger parcourt 13.5 kilomètres le long de la ville. L'année de son ouverture, 10 stations fonctionnaient. En 2015, 4 stations de plus furent intégrées. Le réseau a 14 trains de 6 wagons chacun. Fabriqués par l'entreprise espagnole CAF, les trains mesurent 108 mètres de long et peuvent transporter 1 216 personnes, dont 208 assises des deux côtés des wagons. Basé sur ce chiffre, le métro d'Alger peut transporter environ 41 000 voyageurs par heure, 150 millions de voyages avec environ 16 millions de passagers. C'est la société française RATP qui gère le métro, la même qui gère les transports en commun parisiens.

Bref historique

Même si le métro algérien est moderne et récent, il a une longue histoire avec des délais injustifiés et des projets non terminés. Dans les années 1970, le besoin d'un transport public souterrain dans la capitale fut soulevé, ce qui fut sans précédent sur tout le continent africain. La première ébauche proposait une voie de 64 kilomètres. Un projet ambitieux pour l'époque. Il fut établi en 1982 mais en raison de la baisse des prix du pétrole, il fut aussitôt abandonné.

En 1998, la construction officielle du “Métro d'Alger” commença. Les 15 années suivantes, seulement 4 stations furent installées. Entre 1994 et 1999 trois stations furent ajoutées. Et en 2003, le gouvernement algérien développa un accord avec des entreprises internationales pour terminer complètement le Projet du Métro d'Alger. L'accord impliquait Vinci, CAF, Siemens et puis la RATP qui gère, actuellement, le réseau. Le 1er novembre 2011, la ligne fut ouverte avec 10 stations et en 2015, une autre portion de voie avec 4 stations fut également ouverte.

Lignes et stations

Actuellement, le métro d'Alger, n'a qu'une ligne, une autre est en construction. La ligne en service a 14 stations sur 13,5 km qui desservent le centre-ville jusqu'à El Harrach en longeant la côte. Dès 10 stations qui furent ouvertes au début, 9 sont entièrement souterraines, une seule, le terminus Hai El Badr est une station en hauteur.

Les stations ont deux lignes principales séparées pas deux quais de 115 mètres de long. La station Hai El Badr se différencie car elle a 3 quais sur lesquels les trains peuvent arriver. La plupart des stations ont été conçues aux normes standards de l'accessibilité pour que les usagers soient autonomes. Les stations sont : Tafourah – Grande Poste et Khelifa Boukhalfa du centre-ville d'Alger ; 1er mai et Aissat Idir de la commune de Sidi M'Hamed, Hamma et Jardin d'Essai de la commune de Belouizdad, Le Fusilles, Cité Amirouche, Cité Mer et Soleil à Hussein Dey, Hai El Badr à El Magharia, Bachdjarah – Tennis et Bachdjarah de la commune de Bachdjarah, El Harrach Gare à Bourouba et enfin, la station Harrach Centre située à El Harrach.

Photo metro alger station el harrach centre 05072015 007

Stations

La Grande Poste Station:

La station « Grande Poste » est située au cœur d’Alger, au croisement des axes desservant les sites majeurs de la ville : Place des Martyres, Place Audin, la Faculté d’Alger, les stations de bus de Tafourah, la Wilaya d’Alger. Cette station qui accueille le flux de voyageurs le plus important de la ligne s’ouvre sur la Grande Poste d’Alger qui compte parmi les monuments prestigieux de la ville. Dans le futur, cette station assurera une correspondance directe avec la ligne 2 du Métro d’Alger.

Khelifa Boukhalfa Station

La station « Khelifa Boukhalfa » dessert le quartier commerçant d’Alger en s’ouvrant sur la rue Didouche Mourad, le Cinéma Algeria et la Rue Victor Hugo. Les ruelles avoisinantes permettent de rejoindre rapidement la rue Hassiba Ben Bouali, le marché Meissonier, le Sacré Cœur ainsi que le Parc de la Liberté (ex parc de Gallant).

1er Mai Station

Située sous la placette El Mokrani, carrefour à très forte circulation, la station « 1er Mai » permet la correspondance avec le réseau bus ETUSA et les taxis. Elle dessert l’hôpital Mustapha Bacha, le plus fréquenté de la capitale et le quartier Mohamed Belouizdad (Belcourt), l’un des plus anciens de la capitale.

Aissat Idir Station

La station « Aissat Idir » est située au cœur du quartier de Belcourt. Cette station jouxte la Maison de la Presse, les arrêts de bus, Algérie Télécom ainsi que l’imposant siège de l’Union Générale des Travailleurs Algériens (UGTA) à qui elle doit son nom, en hommage à Aissat Idir, fondateur et premier secrétaire général de l’UGTA. Au regard de son positionnement géographique, cette station vient soulager le réseau routier particulièrement engorgé dans cette partie de la capitale.

Hamma / Jardin d’essais station

Les stations « Hamma » et « Jardin d’essais » s’ouvrent sur la Bibliothèque Nationale du Hamma, l’hôtel Sofitel d’Alger, le Jardin d'Essais de l'Institut Pasteur et l’annexe du Ministère des Finances abritant le Fond National d’Investissement (FNI).

Les Fusillés Station

Tous les chemins mènent à la station « Fusillés », accessible depuis Ruisseau, Kouba, Hussein Dey et Bir Mourad Rais. Située à côté du nouveau Palais de la Justice,cette station dessert le quartier d’El Anasser, qui deviendra bientôt la future plate-forme administrative d’Alger et la future centrale des transports. Appelé à devenir un véritable espace de transport multimodal, le quartier des Fusillés avec sa station de métro, assure des connexions très étudiées avec les autres moyens de transport : le tramway, le téléphérique, les bus et les taxis situés dans ce même quartier. Ce pôle multimodal facilite l’accès pour les Algérois, au monument des Martyrs et au Palais de la Culture.

Amirouche Station

Située à l’intersection des quartiers d’Hussein Dey et Kouba, la station « Amirouche » dessert notamment la cité Amirouche, le Calvaire, la cité Panorama. Cette station permet aux habitants de ces quartiers à forte densité du grand Algérois de rejoindre facilement le centre ville d’Alger. Baptisée de son nom en hommage au glorieux martyre et Colonel de la Guerre de Libération, la station Amirouche présente un caractère de liaison urbaine important.

Mer et Soleil Station

La station « Mer et Soleil » est située à l’extrémité ouest de la ligne 1 du métro d’Alger. Elle se trouve au cœur du quartier résidentiel Mer et Soleil, sur les hauteurs d’Hussein Dey. Elle dessert les cités « Panorama », « Maya » et «El Magharia» (Eveilley) où se trouve l’hôpital Parnet.

Hai El Badr Station

La station « Hai El Badr » est la seule station aérienne de la ligne. Située en plein centre du quartier Hai El Badr (ex Lotissement Michel), cette station est accessible depuis les cités Maya et Panorama de Hussein Dey, Ben Omar et La Cadat de Kouba, ainsi que Bachdjarah. De part sa localisation, la station « Hai El Badr » constitue un trait d’union entre plusieurs localités de la banlieue d’Alger et met à la disposition des habitants de ces agglomérations un moyen de transport offrant rapidité, confort et qualité de service, permettant de soulager le réseau routier vers le centre d’Alger.

C’est au départ de la station « Hai El Badr » que se fera la future extension de la ligne 1 vers le Centre ville d’El Harrach. Les travaux de réalisation du tronçon « Haï El Badr-El Harrach » ont démarré : 3,2 km de tunnel, dotés d’ouvrages d’art et d’ouvrages annexes nécessaires au fonctionnement du métro. Ce quartier abrite également le complexe de lavage et de maintenance des rames du métro s'étalant sur une supérficie de 18 Hectares(ha).

Correspondance avec les autres transports publics

Le métro d'Alger étant relativement récent, la correspondance avec les différents transports publics n'est pas complètement terminée. Alger développe un système de transport inspiré du style parisien grâce à l'intervention directe de la société française RATP.

En dehors du métro d'Alger, un trolley fonctionne dans la ville. C’est un transport en commun moderne qui circule sur 16.2 kilomètres de long de l'est de la baie d'Alger à l'ouest. C'est le seul transport public à cet endroit.

Ses correspondances avec le métro se situent à la station Les Fusilles où il se connecte avec la station du trolley de Ruisseau. Le trolley est géré par la RATP et les mêmes tickets sont valables pour les deux réseaux. Le métro et le trolley ont été spécialement conçus pour ceux qui doivent se déplacer d'un côté à l'autre de la ville.

La station Les Fusilles est, aussi, desservie par un autre transport public, le Funiculaire, qui ne s’arrête que dans certaines parties isolées de la ville. C'est l'un des plus anciens moyens de locomotion de la ville depuis 1956. Il y a 5 lignes de funiculaire en Algérie : Madania, Memorial, Culture Palace, Notre Dame d'Afrique et Triolet. Bal El Oued est en construction ainsi que deux autres stations. Madania et Memorial sont proches l'une de l'autre alors que Culture Palace a une correspondance avec Les Fusilles.

La correspondance la plus fréquentée devrait être près des trains RER gérés par la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) qui dessert la ville avec les banlieues. La plupart du réseau fonctionne parallèlement à la ligne de métro mais sans aucune correspondance possible. Par contre, il chevauche le trolley d'Alger. Enfin, à la nouvelle station El Harrach Gare, il y a une correspondance avec SNTF qui se sépare en deux directions : Est et Sud.

Sans oublier, comme dans chaque ville, les bus de l'Entreprise de Transport Urbain et Suburbain (ETUSA) qui a plus d'une centaine de lignes et plusieurs ascenseurs publics.

Photo metro alger station bachdjarah 05072015 004

Correspondance avec l'aéroport

Le métro d'Alger dessert d'importants quartiers à forte population ayant des attractions touristiques. De nombreux voyageurs veulent connaître le meilleur moyen pour se rendre de l'aéroport au métro. Actuellement il n'existe pas de correspondance directe avec le métro. Par contre, l'agrandissement de la ligne 1 est en construction et aura comme destination finale l'aéroport Houari Boumediene. Une autre partie de la SNTF est en prévision et arrivera directement à l'aéroport à partir des stations Bab Ezzouar et Dar El Beida.

A l'heure actuelle, la meilleure façon d'arriver au métro à partir de l'aéroport est de prendre le bus et le trolley. Toutes les 30 minutes, la ligne 100 du bus ETUSA part de l'aéroport pour se rendre à Cité 8 mai 1945. Là, se trouve la station du trolley. Une correspondance avec le métro peut se faire à cet endroit.

Horaires et Fréquence

La capitale de l'Algérie avait besoin d'un transport public pouvant fonctionner la plupart de la journée et ce fut possible grâce au métro. Ce métro souterrain fonctionne sept jours sur sept de 5 h 00 à 23 h 00. En période de Ramadan, cet horaire est raccourci et le métro ne fonctionne que de 7 h 00 à 13 h 30.

La fréquence des trains est déterminée par le moment de la journée, à savoir si ce sont les heures creuses ou les heures de pointe. Aux heures de pointe, la fréquence des trains est de toutes les 3 min 20 alors qu'aux heures creuses, cela peut aller jusqu'à 5 minutes. Le métro transporte environ un peu moins de 25 000 personnes. Certains touristes l'apprécient car il est peu fréquenté.

Tarifs, tickets et cartes

Les tarifs du métro ont évolué avec le temps. Le ticket de base fut fixé à environ 50 dinars (0.45US$). Par contre, le ticket valable pour 10 trajets coûte 400 dinars (3.68 US$). Depuis 2012, les tickets pour les différents transports en commun d'Alger ont été unifiés entre le métro et le trolley permettant aux passagers de changer d'un transport à un autre avec le même ticket. Le tarif est fixé à 70 dinars (0.64 US$) et le ticket valable pour 10 voyages coûte 600 dinars (5.51 US$).

De plus, un paiement mensuel de 2 500 dinars (23 US$) est possible pour les résidents ou les touristes qui veulent séjourner longtemps à Alger. Il est valable pour le métro et le trolley et se présente sous la forme de cartes qui peuvent être rechargées. Les étudiants ont également des réductions, 700 dinars (6.44 US$) par mois qui baisse à 400 (3.38 US$) pour un lycéen ou pour des plus jeunes. L'abonnement combiné métro/trolley pour les étudiants est de 1000 dinars (9.19 US$) par mois.

Règlement du réseau

Chaque transport a son propre règlement permettant une relation optimale entre les voyageurs et le mode de transport, et fournissant un bénéfice mutuel. Le personnel du métro garantit les normes établies. Certaines règles du métro d'Alger sont :

  • Les voyageurs doivent avoir un ticket valable pour prendre le métro. Il peut être acheté aux guichets et aux distributeurs de chaque station.
  • Dans tous les wagons et sur tous les quais de chaque station l'ordre doit être respecté.
  • Interdiction d'avoir un quelconque comportement irrespectueux envers les autres voyageurs ou envers le personnel du métro.
  • Interdiction d'écouter de la musique forte sans écouteurs pour ne pas perturber le voyage des autres passagers.
  • Interdiction d'amener des animaux dans le métro sauf les animaux de compagnie ou les petits animaux qui peuvent être transportés dans des paniers tenus par leurs propriétaires.

Futurs agrandissements

La construction du métro d'Alger avance de manière décisive. Le projet initial inclut un plus grand agrandissement de ce qui existe actuellement. Ce développement est une nécessité.

En 2015, la seconde étape de la ligne 1 du métro d'Alger fut inaugurée avec 4 stations supplémentaires qui agrandissent le réseau en direction d’El Harrach Centre. D'ici 2020, il est prévu d'inaugurer la troisième phase de cette ligne, avec 9 stations supplémentaires, qui ira jusqu'à l'aéroport international Houari Boumediene. Les stations en construction sont : Hacen Badi, Pôle Universitaire, Beaulieu, Oued Smar, Université des Sciences et Techniques Houari Boumediene, Rabia Tahar (correspondance avec le Trolley d'Alger), Cité Smail Yefsah Centre des Affaires and Aéroport.

A l'autre bout de la ligne, côté nord de la baie, il est également prévu l'agrandissement de deux stations, en cours de construction actuellement, qui seront Ali Boumendjel et Place des Martyrs. En direction du sud, une autre portion du métro est aussi en construction avec 4 stations qui partent du milieu des stations Hai El Badr et Bachdjarah – Tennis. Les 9 stations seront : Les Ateliers, Ali Naadja 1, Ali Naadja 2 et Mohamed Boudiaf.

Concernant les agrandissements du métro, il est à noter que la plupart sont déjà en cours de construction car le projet était déjà prévu depuis plusieurs décennies et ce n'est que récemment qu’il fut rapidement finalisé. Par contre, d'autres projets n'ont pas encore commencé. Il existe un plan pour un métro en hauteur Hai El Badr – Chevalley qui serait le plus pertinent. D'autres agrandissements existent pour des stations qui ne sont pas encore terminées.

Conseil

La sécurité est toujours un facteur à garder à l'esprit. Le métro d'Alger n'est pas différent sur ce point. Aux heures de pointe, la foule peut être un paradis pour les pickpockets, il est donc hautement recommandé de porter vos affaires devant vous et de remplir vos poches avant plutôt que celles de derrière.

La langue est une barrière pour les touristes. La langue arabe est la langue nationale d'Algérie et les habitants devraient comprendre l'arabe standard bien qu'ils répondent à une variante de dialecte. De plus comme l'Algérie était une colonie française, une bonne partie de la population comprend le français. Même si des idiomes berbères peuvent être entendus ici ou là, les gens communiquent aussi en anglais. Il est recommandé aux touristes d'utiliser une langue qu'ils comprennent et d'être (un peu) patient.

Afin d'éviter les suspicions de terrorisme, il est important que chaque voyageur porte leur propre sac, sac à dos et bagage dans le métro. N'importe quel sac abandonné étant une menace, les alarmes retentiront dans tout le métro, donc afin d'éviter ce genre de confusion, chacun doit porter ses effets personnels afin de ne pas déranger les autres voyageurs.

Faits intéressants

  • C'est le second métro inauguré sur le continent africain après le métro du Caire en Egypte qui fut ouvert au public en 1987.
  • C'est le premier métro qui est construit dans la République Algérienne Démocratique. Le métro d'Oran, qui est en construction, ouvrira au public en 2020.
  • Lors des creusements pendant la construction, un trésor archéologique daté du temps où l'Algérie faisait partie de l'Empire Romain fut découvert. Parmi ces découvertes, il y eut un immeuble public et une nécropole byzantine du VII siècle.
  • Des morceaux de la Mosquée Es Sayida furent également découverts, construite par l'Empire Otoman et détruite pendant la colonisation française au cours du XIX siècle.

Sites touristiques à voir en métro

Le métro d'Alger fut construit à partir du centre-ville, dans la baie de la méditerranée, et prévu pour les touristes voulant découvrir la ville. Quelques endroits à visiter près des stations :

  • Place de la Grande Poste : C'est une icône de la ville. Descendre à la station Tafourah – Grande Poste située au centre-ville. Près de la place se trouve un immeuble emblématique : l'immeuble de la Grande Poste, en d'autre terme : la poste. L'immeuble est de style néo-mauresque, héritage de la période de la colonisation française.
  • Jardin d'Essai et Mémorial du Martyr : Descendre à la station Jardin d'Essai où se trouve une trouée de verdure et où le funiculaire vous emmènera jusqu’au Mémorial du Martyr, un monument imposant en haut de la colline, le musée de l'Armée et le mirador de la ville s'y trouvent également. Dans la partie basse se trouve le Jardin d'Essai qui fut créé par les français pour importer les végétaux les plus utiles de leurs colonies vers les cinq continents.
  • Boulevard Zighout Toucef : Descendre à la station Tafourah – Grande Poste. Marcher en direction de la mer où vous verrez un boulevard intéressant conçu comme un espace de loisir avec d'un côté, une très belle architecture et de l'autre, un paysage marin. En allant un peu plus loin se trouve la Casbah d'Alger.

Carte du métro de Alger

Plan du métro de Alger grande résolution
Agrandir la carte. Le chargement peut prendre un certain temps.

Télécharger PDF plan.

Plan du métro de Alger

  • Passagers par jour
  • Taux:
  • Fonctionnant 24 heures: No
  • Air conditionné: Yes
  • Vous avez à marcher entre les trains: Yes
  • Trains sans conducteur: No
  • Porte palière: No
  • Vitesse maximale: 70km/h
  • Opérateur: Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP)- El Djazaïr
  • 1.40 EURO
  • Alger Site officiel du Métro

Aidez-nous

Si vous considérez que les informations fournies sont fausses, ne sont pas précises, sont anciennes, que la traduction contient des erreurs et que vous souhaitez nous aider en améliorant le fichier, vous pouvez nous contacter à cette adresse : .

Merci de nous contacter si vous ne trouvez pas le réseau que vous cherchez et nous l’ajouterons dès que possible !

Merci beaucoup !

** CREDITS!!